Analyse de scénarios - Initiation d’une communauté scientifique sur la scénarisation énergétique

Les scénarios énergétiques prospectifs foisonnent désormais partout dans le monde. L’IPCC a par exemple consacré un rapport complet (le SRREN ) à des scénarios prospectifs sur les énergies renouvelables. Pour autant, les scénarios produits par des organismes différents ne sont généralement pas facilement comparables entre eux, ni facilement évaluables par le décideur (économique ou politique), car ils ne fournissent pas les mêmes variables, ne comportent pas toujours de contrôles de cohérence élémentaires, ne sont pas toujours transparents ou correctement sourcés, etc. Le décideur risque donc de s’y perdre et de s’appuyer sur des mauvaises bases pour prendre des décisions. Etant donné l’importance de l’énergie dans l’économie, cela peut avoir des conséquences catastrophiques.

The Shift Project a décidé d’initier, avec l’aide de plusieurs chercheurs français de premier plan, la mise sur pieds d’une communauté scientifique de la scénarisation énergétique, qui obéirait aux règles habituelles de la science : création d’un référentiel semi-normatif permettant la comparabilité des scénarios, publication des raisonnements de manière transparente dans des revues scientifiques pour permettre la critique argumentée, etc.

Nous avons également commencé à travailler sur des méthodes permettant d’interpoler des variables importantes pour la prise de décision quand elles ne sont pas explicitées : les ressources ultimes de pétrole nécessaires, les coûts d’investissement globaux, les émissions de CO2 etc.

Pour donner un contenu concret à cette approche, The Shift Project a commencé à appliquer cette analyse à quelques scénarios énergétiques produits par des organismes visibles (AIE, US EIA, Greenpeace, WWF), pour les confronter à la réalité de la physique et de l’économie.

 

Chef de projet :

Zeynep Kahraman, Cheffe de projet

zeynep.kahraman(a)theshiftproject.org

 

Contact:

wg_scenarios(a)theshiftproject.org