« Décarboner l’Europe » : les engagements des candidats sur le climat décryptés

MANIFESTE POUR DECARBONER L'EUROPE

 

Le 21 mars dernier, le Shift présentait le « Manifeste pour décarboner l’Europe », signé à ce jour par plus de 2500 personnes, parmi lesquelles de nombreux patrons d’entreprises grandes et moins grandes, ainsi que plusieurs personnalités du monde académique. A cette occasion, le Shift a proposé à chaque candidat à la présidence de la République française de s’engager publiquement en faveur de la mise en œuvre d’une stratégie et d’un plan d'actions à la mesure de l'accord de Paris sur le climat.

 

A quelques jours du premier tour, cinq candidats (Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron, Nicolas Dupont-Aignan, François Fillon et Marine Le Pen) ont accepté d’expliciter un tel engagement. Le Shift présente aujourd’hui son analyse des déclarations qui lui ont été soumises (cette analyse n’engage en rien les signataires du « Manifeste pour décarboner l’Europe »).

 

Les cinq candidats qui ont accepté de répondre favorablement à la sollicitation du Shift se retrouvent dans leur volonté explicite de mettre en œuvre l’accord de Paris, et de tenter, chacun à sa manière, de réussir la sortie des énergies fossiles. Ils divergent cependant quant à l’importance qu’ils accordent aux enjeux du changement climatique, de la préservation des ressources naturelles et de l’indépendance énergétique. Ils divergent également sur la méthode politique, l’échelle géographique, les outils de politique publique et les technologies à mobiliser. Ces divergences sont révélatrices des ambitions de chacun de ces candidats, et de la probabilité d’une traduction concrète de leurs intentions.

 

Retrouvez l’intégralité des réponses des candidats et l’analyse qu’en fait le Shift sur decarbonizeurope.org